Accueil du site || Actualité || Dernières actualités de la FNEC || Retour sur le 54ème Salon International de l’Agriculture 2017
A l’occasion de cette 54ème édition, 618958 visiteurs ont arpenté les allées de la plus grande ferme de France pendant neuf jours, selon ses organisateurs, un chiffre en hausse par rapport à 2016, lorsque le Salon avait reçu plus de 611 000 visiteurs.

Comme l’an dernier, la filière caprine était présente au Salon de l’Agriculture pour y faire la promotion de la filière et de ses produits sous la bannière France Terre de Lait.

Le stand « Les fromages de chèvre », mis en place et financé par l’ANICAP, était situé hall 1 et comportait plusieurs pôles d’animation

Pôle jeux et éleveurs témoins

Pôle fabrication de fromage

Pôle dégustation de fromages de chèvre par un des meilleurs ouvriers de France en crèmerie-fromagerie

Pôle démonstrations culinaires

La FNEC a été très active pendant la semaine du salon de l’agriculture avec la coordination des éleveurs caprins qui sont venus témoigner de leur métier à tour de rôle assurant une permanence continue sur le stand.

Le stand a accueilli un grand nombre de visiteurs durant les 9 jours, et la FNEC a pu rencontrer de nombreux responsables politiques en les sensibilisant aux enjeux de la filière caprine.

La FNEC a notamment rencontré : François Hollande, Stéphane Le Foll, Bernard Cazeneuve, Ségolène Royal, Emmanuel Macron et Jean Lassalle.

Des rencontres d’intérêt pour la filière caprine (responsables d’enseignes de la grande distribution notamment) ont également eu lieu au cours du salon.

La problématique du renouvellement des générations en élevage caprin a notamment été abordée. Le Salon a été l’occasion également pour la FNEC de participer au lancement de la plateforme en ligne #DevenirEleveur, aboutissement d’un projet au sein de la CNE (Confédération nationale de l’élevage) afin de faciliter l’accès au métier d’éleveur, le maintien et l’épanouissement des éleveurs installés. #DevenirEleveur est aussi présent sur Facebook et Twitter.

Angélique, éleveuse caprine dans les Hautes-Pyrénées fait d’ailleurs partie de la dizaine d’éleveurs-correspondants qui partage leur quotidien en ligne.

Le bilan de ces 9 jours est très positif.

A l’année prochaine !