Accueil du site || Réglementation fermière || Le GBPH (européen) || Communiqué : la diffusion du GBPH européen en France avance bien

En France, le premier Guide de Bonnes Pratiques d’Hygiène (GBPH) rédigé par la FNEC, la FNPL et Idele avait été validé par l’administration en 2003. Or, suite à la sortie du Paquet Hygiène européen en 2006, le GBPH français nécessitait une mise à jour.

C’est dans cet objectif que s’est inscrit le projet de rédaction d’un nouveau GBPH, cette fois-ci à l’échelle européenne, projet qui a occupé la FNEC depuis 2009 et qui s’est concrétisé au sein de notre réseau FACEnetwork (association européenne des producteurs laitiers fermiers et artisanaux).

Grâce à un financement de la Commission européenne, et plusieurs années de travail de rédaction et relecture par les producteurs et techniciens de la FNEC et nos homologues européens, le GBPH européen a été validé en décembre 2016.

Grâce à un financement ANICAP (interprofession du lait de chèvre), la FNEC et la FNPL, en lien avec l’Institut de l’Élevage, ont préparé dès septembre 2017 la diffusion du GBPH européen en France, et ce grâce à un groupe de travail de techniciens de terrain de notre réseau Produits Laitiers Fermiers (PLF) ainsi que de producteurs fermiers (caprins, bovins et ovins).

L’ensemble du projet a permis de construire un nombre important d’outils, notamment les kits de formation (déroulé et supports de formation), avec la particularité de préparer des formations de différents niveaux (complète et mise à jour) pour des publics différents (techniciens et producteurs).

La diffusion auprès des producteurs est assurée via des formations sur le terrain par les techniciens. Plus de 50 techniciens PLF ont déjà été formés par l’Institut de l’Elevage en lien avec la FNEC et la FNPL en 5 formations sur tout le territoire français entre septembre et fin novembre à Lyon, Tours et Toulouse, et ont reçu leur agrément pour former les producteurs laitiers fermiers.

Jean-Philippe Bonnefoy, vice-président fermier de la FNEC, se félicite de ce dispositif « qui va permettre d’accompagner les producteurs laitiers fermiers dans la maitrise de la qualité sanitaire de leurs produits, et vers une meilleure formalisation de leurs Plans de Maîtrise Sanitaire ».

Place maintenant aux formations des producteurs laitiers fermiers, qui ont déjà démarré dans certaines régions !