Accueil du site || Dossiers || Coronavirus - COVID-19 || Viande caprine || Point à date sur la situation de la filière chevreau

Note au réseau caprin du 4 septembre 2020

Le contexte

Comme vous le savez, les mesures de confinement mises en place dès le mois de mars ont complètement perturbé le marché de la viande de chevreau. L’absence de débouché, intracommunautaire ou intérieur, du fait de la crise sanitaire, a engendré un stock exceptionnel de chevreau congelé qui n’a pas pu être écoulé et qui pèse aujourd’hui fortement sur les 3 principaux abatteurs et metteurs en marché du chevreau. Si nous avons réussi au mois de mars à obtenir l’engagement de ces 3 opérateurs, malgré les incertitudes commerciales, à collecter et abattre tous les chevreaux dans les fermes et chez les engraisseurs, les abatteurs ont décidé de contingenter leur production en ce démarrage de campagne. En effet, ils ont annoncé par courrier à leurs éleveurs-engraisseurs et engraisseurs qu’ils ne collecteraient qu’environ 50% des animaux habituellement ramassés en octobre-novembre.

Notre objectif et la stratégie déployée

Si nous, éleveurs, pouvons comprendre ces difficultés commerciales, nous ne pouvons pas, en revanche, accepter cette décision qui ne peut être que préjudiciable pour la filière. Il faut à tout prix que le ramassage des chevreaux se fasse normalement et que 100% des chevreaux soient collectés dans les fermes. Pour cela, il faut d’urgence assainir le marché en déstockant rapidement, seule condition pour pouvoir aborder le démarrage de la saison sereinement.

Nous avons mobilisé tous les services de l’Etat et de FranceAgriMer pour trouver des solutions aux surstocks. Le président de la FNEC et d’Interbev caprins sont en contact très régulier avec le Ministre de l’Agriculture et son cabinet afin d’obtenir la reprise normale du ramassage et l’abattage de 100% des chevreaux.

Des réunions au cabinet du Ministre doivent encore avoir lieu très prochainement, notamment avec les abatteurs, pour trouver une issue favorable à ce dossier le plus vite possible. Nous vous tiendrons informés de l’avancement du dossier.

Pièces jointes