Accueil du site || Archives || Notes ’Quinzo’ || 2005 || Note "quinzo" : du 31 janvier au 11 février 2005

Mercredi 2 février : Assemblée Générale du CNAOL

Le CNAOL rassemble les 2 fédérations d’AOC laitières. Cette AG était donc l’occasion de faire le point sur les principaux dossiers qui concernent toutes ces AOC :
 Un bilan de la campagne de communication grand public lancée cette année pour 3 ans.
 Un point concernant le logo : il s’agit d’une question réglementaire qui pose problème depuis assez longtemps, mais semble en bonne voie d’être résolue. A terme, les AOC laitières devraient finalement apposer sur leurs emballages le logo européen des AOP, plus la mention ‘appellation d’origine contrôlée’.
 Un point sur le système d’agrément des AOC, qui est en train d’évoluer pour garantir, avec plus de lisibilité, l’indépendance des contrôles.
 Enfin, un questionnement sur les changements qu’amènera la nouvelle PAC

Jeudi 3 février : réunion sur les Guides de Bonnes Pratiques d’Hygiène à la FNSEA

Les nouvelles réglementations européennes sur l’hygiène ont pour but d’améliorer la traçabilité, et la sécurité alimentaire. Certaines sont déjà entrées en vigueur, assez discrètement, en janvier 2005, et d’autre seront applicables en janvier 2006. Cependant, l’expertise de ces textes assez généraux n’est pas très claire. La FNSEA a donc décidé d’organiser la coordination de tout ça, pour défendre une ligne commune face à l’administration mais aussi face aux « clients » de la grande distribution, qui ont déjà commencé à augmenter leurs exigences, y compris envers certains producteurs fermiers. Le GBPH des producteurs laitiers fermiers a d’ailleurs été pris en exemple, et pourrait servir de modèle de réponse.

Mardi 8 février : commission lait et commission fermière FNEC

Après 1h consacrée à faire le point sur les dossiers spécifiquement fermiers, et spécifiquement laitiers, les 2 commissions de la FNEC se sont réunies pour une réflexion sur l’avenir de la filière caprine dans son ensemble. Cette réflexion a permis de nourrir les débats de la réunion du lendemain, dans le cadre interprofessionnel.

Mercredi 9 février : groupe de travail ANICAP « stratégie de la filière »

Cette réflexion interprofessionnelle, amorcée à la demande de la FNEC, a permis de réunir les acteurs de l’interprofession : transformateurs et producteurs, pour réfléchir à la construction d’une stratégie commune. L’objectif de cette première journée était de se mettre d’accord sur une méthode de travail, et de commencer la construction d’un « diagnostic » : un état des lieux recensant les grandes tendances externes qui influencent l’avenir de la filière, mais aussi ses forces et ses faiblesses. La PAC, la « banalisation » du fromage de chèvre (augmentation du volume, mais baisse du prix moyen), la montée du hard discount... ont été mis en avant. Parmi les forces de la filière : sa bonne image, et le savoir-faire des éleveurs et des transformateurs.

Mercredi 9 février : rencontre avec M. Pascal VINE, Conseiller production animales

Un tour d’horizon des principaux dossiers concernant la filière caprine a permis de constater une nette avancée, par rapport à l’année dernière : le dossier de l’utilisation du terme fermier, et celui de la déclaration d’activité fermière sont en bonne voie. Celui de l’étiquetage de la matière grasse est en revanche plus problématique. Sur la question de l’identification, la délégation de la FNEC a exprimé son désaccord avec la dernière proposition de la DGAl, qui ne tient pas compte des spécificités de la filière caprine. Un entretien a été demandé avec Mme Villers, Directrice Générale de l’Alimentation, afin de trouver une solution au plus vite (le règlement s’appliquera en juillet 2005 !).