Accueil du site || Archives || Notes ’Quinzo’ || 2005 || Note "quinzo" : du 21 février au 4 mars 2005

Mercredi 23 février : CA de l’Institut de l’Elevage

Le budget prévisionnel 2005 a été voté, dans un contexte d’incertitude en ce qui concerne le financement de l’ADAR. Ce budget est équilibré. Deux résultats de travaux ont été présentés : l’un concernant l’utilisation des médicaments vétérinaires en Europe, l’autre concernant la valeur nutritionnelle de la viande. Ces deux projets étaient innovants en terme de sujet et de méthode. Les travaux se poursuivent actuellement.

Mercredi 2 mars : CA de la FNEC

Le rapport financier a été approuvé. Le budget prévisionnel 2005, qui a été ébauché, est préoccupant. Il est nécessaire d’augmenter les ressources. Le règlement intérieur a été modifié dans le chapitre concernant les élections des administrateurs régionaux. Afin de faciliter l’organisation pratique des élections, des dates limites ont notamment été fixées pour verser les cotisations (31 décembre), et pour déclarer les candidatures pour les postes d’administrateur (31 janvier). Les dates suivantes ont été retenues pour les prochains CA :
 24 mars : élections du bureau
 19 mai : CA décentralisé, à l’occasion de FROMAGORA
 20 septembre

Jeudi 3 mars : Assemblée générale de la FNEC

Le rapport financier a été approuvé. Les administrateurs suivants ont été élus ou réélus :
 région Bourgogne : Stéphane NECTOUX
 région Poitou-Charentes : Liliane BRAULT, Jean-François BERNARD, Didier RAT, Christian TOUZE
 région Rhône-alpes : Robert ARNAUD
 région Bretagne : Noël MAHUAS

Le rapport d’activité était organisé en trois temps :
 les dossiers laitiers : il a été surtout question de conjoncture et de prix du lait. Les éleveurs ont fait le constat suivant : la conjoncture est favorable (collecte maîtrisée, stocks réduits, fabrications et consommation en hausse), et pourtant le prix du lait stagne. D’autre part, un phénomène nouveau est inquiétant : le prix moyen des fromages de chèvre baisse. Les éleveurs ont fait des efforts pour s’adapter, et il est dommage de perdre de la valorisation en commercialisant dans des circuits moins rentables (hard discount, par exemple).
 Les dossiers fermiers : le « durcissement » des contrôles sur le terrain a été mis en avant. Au moment où le GBPH est en cours de mise en place, où l’application des nouvelles réglementations hygiène se prépare, c’est un constat inquiétant. Puisqu’une charte des contrôles est en cours de préparation dans le cadre de la conditionnalité PAC, il serait intéressant d’y inclure les contrôles sanitaires.
 Les autres dossiers : un point a été fait sur les principaux dossiers suivis en 2004, et qui concernent les laitiers et les fermiers : identification, tremblante, installation et travail.