Accueil du site || Archives || Notes ’Quinzo’ || 2005 || Note "quinzo" : du 21 mars au 1er avril 2005

Jeudi 24 mars : Conseil d’Administration FNEC

Ce premier CA après l’Assemblée Générale était un conseil électif. Voici la nouvelle composition du bureau de la FNEC :
- Président : Kacem BOUSSOUAR
- Vice-Président lait : Jacky SALINGARDES
- Vice-Président fermier : Frédéric BLANCHARD
- Trésorier : Roland VERICHON
- Secrétaire Général : Marc LESTY
- Secrétaire : Liliane BRAULT De plus, de manière à améliorer la représentativité et l’efficacité du bureau de la FNEC, le Conseil d’Administration a proposé la désignation de 3 invités permanents au bureau :
- 1 invité fermier : Robert ARNAUD
- 2 invités laitiers : Jean-François BERNARD et Norbert FRADIN D’autre part, pour des raisons pratiques, et afin d’appuyer le Président de la FNEC, deux fonctions complémentaires ont été crées :
- président délégué : Jacky SALINGARDES
- délégué général : Robert ARNAUD

Le bilan de l’AG 2005 est positif. La présentation de la conjoncture et les débats qui ont suivi, notamment, ont montré que les éleveurs sont mobilisés.

Enfin, un point a été fait sur les dossiers en cours : prix du lait, dossiers fermiers, dossiers sanitaires, identification, formation des responsables professionnels...

Du mardi 29 au jeudi 31 mars : voyage d’étude en Hollande

Après un voyage en Espagne en octobre 2004, la FNEC poursuit l’étude des systèmes et de l’économie des pays européens producteurs de lait de chèvre.

Ce voyage d’étude était co-organisé pour la FNEC par la section caprine du LTO (syndicat agricole à vocation générale hollandais) et le VKGN (regroupement des transformateurs de produits laitiers, privés et coopératifs). La délégation FNEC a aussi été reçue à la mission économique de l’ambassade de France.

La filière lait de chèvre en Hollande semble aujourd’hui sortir de la très profonde crise qu’elle traversait depuis 2 ans. Le prix payé aux producteurs remonte. En 2004, la Hollande a produit 111 millions de litres de lait de chèvres, dont environ 4,7 millions transformés à la ferme. Les ¾ de la production hollandaise sont vendus en dehors des frontières (échanges intra-communautaires + grand export), sous forme de lait, de caillé congelé, ou de fromages.

Les exploitations sont grandes, spécialisées, et souvent hors-sol : 450 chèvres en moyenne en Hollande, et environ 600 chèvres dans la région du Sud.

Sur les questions sanitaires et réglementaires, les producteurs français et hollandais ont convenu de l’intérêt d’échanger leurs informations et leurs avis, afin de pouvoir peser dans des décisions qui sont de plus en plus souvent prises au niveau européen.