Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Accueil du site || Archives || Notes d’information - FNEC infos || Vaccination FCO pour les caprins contre le sérotype 8 : prise en charge par l’Etat

L’arrêté du 1er avril 2008

« Article 24 - Dans tout ou partie de la zone de protection telle que définie à l’article 16, il peut être procédé, sur décision du ministre chargé de l’agriculture, à la vaccination à titre prophylactique contre le ou les sérotype(s) présent(s) dans la zone. Les modalités de réalisation de la vaccination à titre prophylactique sont précisées par une instruction du ministre chargé de l’agriculture. »

L’arrêté du 10 avril 2008

« Article 7 - Dans les élevages où une vaccination contre un ou plusieurs sérotypes de fièvre catarrhale ovine est réalisée conformément aux dispositions des articles 24 et 25 de l’arrêté du 1er avril 2008 susvisé, l’Etat participe au financement de cette vaccination de la manière suivante :
- 1° L’Etat prend en charge l’achat des vaccins.
- 2° L’Etat participe aux coûts de réalisation de la vaccination à titre prophylactique en versant au vétérinaire ayant réalisé cette vaccination, dans la limite du plafond de 50% des dépenses engagées hors taxe :
- (..)
- (b) 0,75 € par injection vaccinale à un ovin ou caprin avec un vaccin ne nécessitant qu’une injection de primo-vaccination
- (c) 0,375 € par injection vaccinale à un ovin ou caprin necessitant deux injections de primo-vaccination

La note de service du 24 juin 2008 (concernant le sérotype 8)

« Attention : en ce qui concerne la vaccination des caprins, en l’absence d’ATU pour cette espèce et dans l’attente d’informations complémentaires permettant l’éventuelle extension de l’autorisation d’utilisation à ces animaux, le laboratoire MERIAL préconise l’utilisation du protocole bovins, soit 2 injections à un mois d’intervalle. Toutefois des informations scientifiques complémentaires sont attendues très prochainement et permettront d’apporter une réponse claire aux modalités de vaccination dans cette espèce. »

Conclusion

A ce jour, et en l’attente d’informations scientifiques complémentaires, la DGAL recommande de vacciner les caprins avec 2 injections à 1 mois d’intervalle. Le coût du vaccin et une partie de la vaccination sont pris en charge par l’Etat pour ces deux injections.