Accueil du site || Actualité || Communiqués de presse || Communiqué FNEC prix du lait

Communiqué

Lait de chèvre : une seule baisse est justifiée, celle des importations !

Alors que les entreprises se préparent à annoncer des baisses de prix du lait à partir du deuxième trimestre 2010, la conjoncture caprine à fin 2009 nous montre que :

• L’essentiel de notre marché (80 % de nos valorisations), à savoir les ventes en libre-service en GMS en France, continue à progresser en volumes (+3,2 %) et en valeur (+4%) de manière plus favorable que la moyenne du marché des fromages .

• La production française qui stagnait depuis 3 ans a progressé de 8,9 %, grâce, principalement, à une très bonne année fourragère.

Il y a deux ans à peine, les entreprises, réunies en séminaire par l’interprofession, avaient toutes constaté la nécessité de maintenir les producteurs caprins dans les bassins de collecte, elles avaient pris l’engagement de baisser de façon notable les importations, et initié la mise en œuvre du plan de pérennisation de la filière caprine.

L’année 2009 se conclura par un cumul annuel d’importations de 90 millions de litres.

Le revenu des producteurs est toujours aussi fragile en 2009. La hausse récente du prix du lait n’a fait que compenser la hausse des charges, mais elle n’a pas suffi à sécuriser les exploitations.

L’éleveur ne peut pas être un simple pion sur l’échiquier. Le prix du lait, c’est le revenu des producteurs !

La FNEC appelle à la raison l’ensemble des transformateurs :

Une baisse du prix du lait payé aux producteurs est INJUSTIFIABLE ET INSUPPORTABLE.

Contact : Sophie Espinosa - 01 49 70 71 96

Pièces jointes