Accueil du site || Actualité || Communiqués de presse || Communiqué prix du lait de chèvre

Communiqué

Conjoncture laitière caprine : où en est-on ?

Suite au bureau interprofessionnel qui s’est tenu d’urgence à la demande de la FNEC le 4 mai dernier, les représentants de la FNEC ont rencontré les conseillers du cabinet du ministre de l’agriculture pour les alerter sur la situation actuelle de la filière caprine :

- les entreprises jouent à cache-cache les unes vis-à-vis des autres pour faire à celle qui baissera le plus le prix du lait à son avantage, le mot « négociation » étant totalement banni aujourd’hui. Les producteurs se voient imposer une baisse du prix du lait de chèvre, qui en grande partie est injustifiée !
- on nous annonce des stocks importants, qui semble-t-il, avaient été minimisés en début d’année,
- les entreprises menacent de brader les stocks au détriment des producteurs…

Les pouvoirs publics ont été très attentifs à la situation des éleveurs et ont décidé de rencontrer les différents acteurs de la filière afin d’étudier des pistes de solution à cette crise conjoncturelle. La FNEC a réaffirmé que le dossier devait trouver une issue au niveau interprofessionnel.

Par ailleurs, le conseil d’administration de la FNEC réuni le 6 mai dernier a décidé de poursuivre dans les semaines à venir les actions auprès des pouvoirs publics à tous les échelons, avant la prochaine rencontre avec les transformateurs, prévue en juin.

En attendant, la FNEC appelle tous les éleveurs à se mobiliser pour faire savoir la situation inacceptable que les producteurs de lait de chèvre vivent aujourd’hui. Car le prix du lait ne peut pas être la seule variable d’ajustement pour payer le surstock des entreprises.

Le détricotage de cette filière est entamé, alors qu’on pouvait considérer qu’elle était une filière organisée...

Contact : FNEC - Sophie ESPINOSA – 01 49 70 71 96

Pièces jointes