Accueil du site || Archives || Conjoncture et prix du lait || 1er mars 2012 : le Ministre nomme un médiateur

Depuis mercredi 12h, plus de 150 éleveurs caprins et bovins bloquaient le site de Terra Lacta (ex GLAC) à Mareuil sur Lay (Vendée) pour dénoncer la décision du conseil d’administration du GLAC de baisser de 30 € / 1000 litres le prix du lait de chèvre à partir du 1er février.

Déterminés, ils sont restés toute la nuit et toute la matinée afin d’obtenir que le GLAC revienne sur sa décision.

Les producteurs ont insisté sur le fait que baisser le prix du lait ne résoudra en aucun cas le problème des surstocks et que la sortie de la crise passera par la maîtrise des volumes collectés, proposition que les producteurs ont porté maintes fois et qui n’a pas été entendue.

La mobilisation en grand nombre des producteurs caprins et bovins et la pression exercée par les responsables de la FNEC durant toute la semaine ont porté leurs fruits et ont permis d’obtenir la nomination d’un médiateur. Les représentants de l’Etat du département de Vendée se sont rendus sur place pour l’annoncer ce midi, ainsi que la tenue d’une réunion de sortie de crise au cabinet du ministre avec les grandes entreprises caprines en tout début de semaine prochaine.

L’objectif de la FNEC et de tous les éleveurs de chèvres est de maintenir le prix du lait de chèvre pour toute l’année 2012 afin de redonner aux producteurs un peu de lisibilité sur l’avenir.

Pièces jointes