Accueil du site || Actualité || Communiqués de presse || Communiqué de presse : La FNEC alerte la grande distribution sur la hausse des coûts de production

La FNEC (fédération nationale des éleveurs de chèvre), a rencontré hier la FCD (fédération des entreprises du commerce et de la distribution) pour l’alerter sur la hausse des charges qui pèse sur les exploitations caprines depuis 2010 (indice Ipampa).

Alors que le coût de l’alimentation animale flambe, il est vital pour les producteurs d’obtenir une répercussion de cette hausse vers l’aval. Face à une situation exceptionnelle, l’immobilisme ne peut être de mise.

Les surstocks importants que connait la filière caprine ces deux dernières années sont en train de se résorber et 2013 pourrait connaitre la situation inverse. Tous les jours des producteurs de chèvres arrêtent leur activité.

Cette situation préoccupante doit donc inciter les acteurs de la filière, à savoir la transformation et la grande distribution, à négocier ensemble afin de répercuter cette hausse de coût de l’aliment subie par les éleveurs laitiers.

La filière laitière française ne peut manquer ce rendez-vous. Cette prise de conscience doit aller de pair avec la recherche de la meilleure valorisation possible de tout le lait français.

« Les éleveurs de chèvres subissent une baisse du prix du lait depuis 2009 et en même temps une hausse des coûts de production qui progresse de mois en mois », explique Jacky Salingardes, Président de la FNEC. « Un éleveur travaille aujourd’hui pour deux euros de l’heure ! ». Ainsi, la FNEC est décidé à maintenir la pression sur l’aval de la filière.

La FNEC a acté avec la FCD, le principe d’un rendez-vous à la rentrée. Cette alerte vaut aussi pour les enseignes de distribution indépendantes (Leclerc, Intermarché…).

Pièces jointes