Accueil du site || Archives || Conjoncture et prix du lait || Des hausses, oui, mais insuffisantes !

En annonçant les prix du lait de chèvre de janvier à leurs producteurs, les entreprises caprines ne répondent que partiellement aux demandes des producteurs de lait de chèvre. Depuis des mois, la FNEC demande impérativement 50 € / 1000 litres à compter du 1er janvier 2013.

Les entreprises de collecte ne donnent les prix qu’au mois le mois ce qui ne donne aucune visibilité à moyen terme aux éleveurs.

Les coûts de production ne cessent de progresser et s’élèvent de 80 à 120 € / 100L par rapport à l’année précédente.

Il est donc impératif que soient répercutées ces hausses de charges au niveau de la grande distribution. La FNEC se mobilise depuis des mois dans ce sens et a interpelé à plusieurs reprises les représentants de la grande distribution.

Les lactations de 2013 démarrent mal, avec des fourrages de qualité médiocre et des charges toujours en hausse. Les producteurs ont besoin de perspectives à moyen termes, si l’on veut maintenir une production de lait de chèvre sur notre territoire.

Il est impératif d’augmenter le prix du lait d’au moins 50 € / 1000 litres dès ce début d’année.

Pièces jointes