Accueil du site || Archives || Conjoncture et prix du lait || Prix du lait de chèvre : une nouvelle hausse est nécessaire

Prix du lait de chèvre : une nouvelle hausse est nécessaire


Après 3 années de crise et malgré les hausses de prix du lait de 2014, la situation des éleveurs de chèvres reste encore difficile.

Oui, le prix du lait a augmenté en 2014, en moyenne de 50 € / 1000 L. Oui, cela a permis de redonner de la visibilité aux producteurs.

Mais ces hausses sont loin des 120 € / 1000L qui étaient indispensables ces 2 dernières années pour couvrir les coûts de production. Car il ne faut pas oublier que les coûts de production sont à leur niveau le plus élevé jamais observé et ce depuis 3 ans, atteignant des indices record : 116 début 2014 (base 100 en 2010).

Donc NON, le revenu dans les élevages de chèvres n’est toujours pas au rendez-vous. NON, la hausse du prix du lait de chèvre de 2014 ne suffit pas.

En témoignent les trésoreries exsangues et le nombre d’élevages endettés, en témoigne aussi la collecte qui ne redémarre toujours pas (-0,9 % à fin août par rapport à 2013) malgré les initiatives des entreprises pour encourager la production.

Les éleveurs de chèvres l’affirment de nouveau : si nous voulons du lait dans nos laiteries et du fromage de chèvre dans les rayons, il faut revaloriser à nouveau le prix du lait.

Pour la FNEC, une hausse de 40 € / 1000 L du prix de lait de chèvre est impérative, au démarrage des nouvelles campagnes laitières.