Accueil du site || Actualité || Courriers au réseau || Définition de la composition du lait de chèvre standard

Le Conseil d’Administration de l’ANICAP a récemment débattu de la nécessité de faire évoluer la définition du lait de chèvre standard en termes de composition en matière grasse et en matière protéique, suite à la décision d’Eurial de modifier ses taux (passage à 38g/l de matière grasse et 32g/l de matière protéique) à partir du 1er juillet 2014.

Afin d’éviter que chaque entreprise prenne des initiatives unilatérales quant à l’évolution des taux, et pour éviter que sans ligne de conduite interprofessionnelle toutes les entreprises s’alignent sur les taux d’Eurial, la FNEC a accepté de travailler au niveau de l’ANICAP à une révision de la définition de la composition du lait de chèvre standard. C’est pourquoi depuis un certain nombre de mois, des discussions ont eu lieu au sein de l’ANICAP. Ces discussions ont abouti à l’accord des trois collèges lors du Conseil d’Administration ANICAP du 2 octobre pour un passage de 33 g/l de matière grasse à 35 g/l minimum et de 28 g/l de matière protéique à 30 g/l minimum. Ces nouveaux seuils sont applicables à compter du 1er janvier 2015.

Cette décision a fait l’objet d’un avenant à l’accord interprofessionnel du 17 janvier 2012 relatif au paiement du lait de chèvre selon sa qualité actuellement en vigueur.

Pour rappel : La motivation du collège producteur pour accepter d’avoir ce débat est d’obtenir un accord interprofessionnel et d’éviter la multiplication d’initiatives individuelles concernant les taux

La concertation a eu lieu au sein de la FNEC lors de différentes réunions et informations passées au réseau :

- commission lait/ collège producteur le 28 mai : étude des premières données d’infolabo et simulations sur différentes valeurs de taux. Elaboration de la position de la FNEC : si évolution des taux il devait y avoir, ceux-ci ne devraient pas aller au-delà de 30-35 et en aucun lieu 32-38 (qui fait apparaitre trop de négatifs dans les payes de lait)

- conseil d’administration FNEC du 17 juillet : validation de la position FNEC

- Note « FNEC infos » envoyée le 30 juillet par mail (et début août par courrier postal) informant de l’avancement des travaux et de la position de la FNEC

- Groupe de travail ANICAP le 17 septembre : présentation de la position de la FNEC et argumentaire : accord pour MG 30- MP 35.

Ayant appliqué les nouveaux taux au 1er juillet 2014 et dans un souci de ne pas remettre en cause la décision de leurs associés coopérateurs, Eurial a décidé de rester pour le moment à MP 32 et MG 38. La FNEC a toutefois la volonté de voir Eurial appliquer la même définition de lait standard que les autres entreprises.