Notre histoire

Depuis 1958, la FNEC représente tous les éleveurs de chèvres, qu’ils soient livreurs ou fermiers.

Depuis sa création en 1958, la Fédération Nationale des Éleveurs de Chèvres a su évoluer pour répondre aux besoins de l’ensemble des éleveurs, dans la grande diversité qui caractérise la filière caprine.

A chaque époque, les présidents successifs de la FNEC ont joué un rôle dans la construction et la professionnalisation de la filière.

Merci à eux pour le temps et l’énergie consacrés à ces projets, ainsi qu’à tous ceux qui les ont aidés.

Les derniers présidents de la FNEC :

Denis Vene

Président de 1977 à 1984

François Etevenon

Président de 1987 à 2000

Laurence Gueit

Présidente de 2000 à 2001

Rémi Boudaud

Président de 2001 à 2003

Kacem Boussouar

Président de 1984 à 1987
et de 2003 à 2006

Jacky Salingardes

Président depuis 2006

L’histoire de la FNEC en
quelques dates clés

18 avril 1958

Assemblée Générale Constitutive de la FNEC :
5 syndicats caprins départementaux se regroupent pour créer la Fédération Nationale des Eleveurs de Chèvres. Ernest Chausson, éleveur dans la Drôme, devient le 1er président de la FNEC.

1983

Après une importante crise laitière en 1981, la FNEC, avec les industriels et les coopératives décident de créer l’interprofession laitière caprine, fédération d’interprofessions régionales qui deviendra l’interprofession nationale ANICAP telle qu’on la connaît aujourd’hui en 1998.

1991

La FNEC lance Fromagora, l’unique Concours National des Fromages de Chèvre Fermiers, en région PACA.

1992

La FNEC crée le 1er Guide National des Bonnes Pratiques en Production Fromagère Fermière, un guide écrit par les producteurs de la FNEC, afin d’aider les producteurs laitiers fermiers dans la maîtrise sanitaire de leur production : il constitue en quelque sorte l’ancêtre du GBPH.

2004

Le GBPH (Guide Bonnes Pratiques d’Hygiène) en production fermière et le Code Mutuel de Bonnes Pratiques en Élevage Caprin voient le jour. Ces outils sont encore aujourd’hui la référence respectivement en matière de maîtrise sanitaire et de pratiques d’élevage.

2006

Jacky Salingardes, éleveur en Aveyron, est élu à la présidence de la FNEC. Il est également aujourd’hui président de l’ANICAP, l’interprofession du lait de chèvre.

2011-2012

La filière connaît la crise la plus grave de son histoire. Pris en étau entre maîtrise des volumes et une hausse des coûts de production sans précédent, 15 % des éleveurs livreurs sont contraints de cesser la production. La filière a depuis tiré les leçons de la crise, gère mieux ses approvisionnements de lait et privilégie la collecte française.

2014

La FNEC crée la section caprine d’Interbev, qui devient l’interprofession de la viande caprine. Franck Moreau, secrétaire général de la FNEC est élu à la présidence d’Interbev Caprins.

2020

Crise Covid-19 – La FNEC œuvre pour la solidarité de la filière : la collecte et les prix du lait sont maintenus pendant le confinement, la FNEC négocie des assouplissements réglementaires pour les aider les producteurs fermiers à trouver de nouveaux débouchés et obtient également une enveloppe d’aides de 1,2 Millions d’euros pour la filière chevreau.

POURQUOI ADHÉRER À LA FNEC ?

Ce que vous apporte l'adhésion à la FNEC via votre structure locale.